Site : http://www.mdef-lyon.fr
Retour accueil
Vous êtes ici : Accueil >> Je suis un particulier >> Trouver une formation >> Salarié

Trouver une formation

Salarié

partager

Quelles que soient la forme et la durée de son contrat de travail, le salarié peut se former tout au long de sa vie, en tout ou en partie sur son temps de travail. Le statut du salarié durant la formation dépend du cadre juridique dans lequel il se trouve.
La loi prévoit que toute structure employant des salariés doit participer au financement de la formation professionnelle continue au prorata de sa taille et de sa masse salariale. Ces contributions sont collectées chaque année par les OPCA qui assurent également une mission de conseil et d’accompagnement auprès des employeurs.

Dans ce cadre, la Région Rhône-Alpes a créé 11 plateformes de sécurisation des parcours professionnels, présentes sur tout le territoire. Ce dispositif permet de proposer aux salariés rhônalpins un accompagnement individuel et d’inciter les entreprises à mieux anticiper leur besoin de compétences dans un objectif de maintien dans l’emploi.

Sur le bassin lyonnais, la Maison de l’Emploi et de la Formation de Lyon pilote le dispositif en partenariat avec les professionnels du territoire en matière d’accompagnement individuel et de conseil en entreprise (AGEFOS PME, ALLIES, CIBC, CIDFF du Rhône, MDE Rhône Sud, Ressources et Performances, TECHLID et UNI EST).
A travers un service de proximité, la plateforme du bassin lyonnais propose :
- un accompagnement individualisé de 2 à 8 heures pour répondre aux questions des salariés,
- un accès facilité aux différents dispositifs et interlocuteurs emploi-formation,
- un dispositif gratuit, entièrement pris en charge par la Région.

Téléchargez la plaquette d’information de la Plate forme de sécurisation des parcours professionnels

Pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à contacter : Caroline Fabre, Chargée de mission GTEC, au 04 78 60 20 82 ou un Point d’accueil et d’information formation.

Vous retrouverez ci-dessous les éléments concernant les principaux dispositifs de droit commun en matière de formation : Bilan de compétences, DIF, CIF et VAE. Ces dispositifs sont mobilisables, notamment dans le cadre des Plateformes de sécurisation des parcours professionnels.

1- LE BILAN DE COMPETENCES
Le bilan de compétences concerne toute personne désireuse :

  • d’analyser ses aptitudes, ses compétences personnelles et professionnelles, ses motivations ;
  • de gérer ses ressources personnelles ;
  • d’organiser ses priorités professionnelles ;
  • d’utiliser ses atouts comme instrument de négociation pour un emploi, une formation ou en termes de choix de carrière. Pour l’entreprise, c’est aussi l’occasion de :
    - mieux organiser la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences ;
    - favoriser la gestion des carrières et la mobilité professionnelle.

Comment se déroule la formation ?

Le bilan de compétences donne lieu à la rédaction d’un document de synthèse en vue de définir ou de confirmer un projet professionnel, le cas échéant, un projet de formation. Cette prestation peut être suivie à l’initiative de l’entreprise (elle est alors inscrite dans son plan de formation) ou du salarié (dans le cadre du congé de bilan de compétences).

Où se renseigner ?

2- LE DIF (DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION)

Le droit individuel à la formation (DIF) permet aux salariés disposant d’une certaine ancienneté dans l’entreprise de bénéficier d’actions de formation professionnelle, rémunérées ou indemnisées, en dehors du temps de travail ou durant celui-ci.

Comment se déroule la formation ?

Le DIF est une modalité d’accès des salariés à la formation, à côté des formations retenues par l’employeur dans le plan de formation et du projet individuel du salarié formalisé dans le cadre du congé individuel de formation (CIF). Le DIF peut se décliner différemment d’une entreprise ou d’une branche à l’autre, une large place étant faite à la négociation collective.
Les bénéficiaires sont salariés en contrat à durée indéterminée (CDI), tout salarié titulaire d’un CDI, à temps complet ou à temps partiel, et disposant d’une ancienneté d’au moins un an dans l’entreprise qui l’emploi bénéficie, chaque année, d’un droit individuel à la formation.
Les salariés employés en CDD peuvent également bénéficier du DIF sous réserve d’avoir travaillé au moins quatre mois, consécutifs ou non, sous CDD au cours des douze derniers mois. Sont exclus du dispositif les titulaires d’un contrat d’apprentissage ou d’un contrat de professionnalisation.

Où se renseigner ?

  • A la direction de votre entreprise
  • Aux délégués ou aux représentants du personnel dans l’entreprise
  • A l’organisme collecteur (OPCA) auprès duquel l’entreprise cotise pour la taxe sur la formation

3- LE CIF (LE CONGE INDIVIDUEL DE FORMATION)

Le congé individuel de formation (CIF) est le droit de s’absenter de son poste de travail pour suivre une formation de son choix. Pour en bénéficier, le salarié doit remplir certaines conditions et présenter sa demande à l’employeur, selon une procédure déterminée. Le salarié peut bénéficier, également sous certaines conditions, d’une prise en charge de sa rémunération et des frais liés au congé de la part de l’organisme paritaire collecteur agréé au titre du CIF (OPACIF) ou encore d’organismes dont la compétence est limitée à une entreprise ou un groupe d’entreprises (AGECIF).

Comment se déroule la formation ?

Le CIF permet à tout travailleur, au cours de sa vie professionnelle, de suivre à son initiative et à titre individuel, des actions de formation, indépendamment de sa participation aux stages compris dans le plan de formation de l’entreprise. Sauf accord sur une durée plus longue, l’absence ne peut être supérieure à un an pour un stage à temps plein ou à 1 200 heures pour un stage à temps partiel. Ce congé permet également de préparer et de passer un examen.

Tout salarié peut accéder à un congé individuel de formation, quels que soient l’effectif de l’entreprise et la nature de son contrat de travail. Une condition d’ancienneté est nécessaire : 24 mois consécutifs ou non en tant que salarié dont 12 mois dans l’entreprise (36 mois dans les entreprises artisanales de moins de 10 salariés). Un délai de franchise entre deux CIF doit être respecté. Sa durée, qui dépend de celle du précédent congé individuel de formation, ne peut être inférieure à 6 mois ni supérieure à 6 ans.

Où se renseigner ?

4-LA VAE (VALIDATION DES ACQUIS ET DE L’EXPERIENCE)

Ce dispositif permet l’obtention de tout ou partie d’une certification (diplôme, titre à finalité professionnelle ou certificat de qualification professionnelle) sur la base d’une expérience professionnelle salariée, non salariée (commerçant, collaborateur de commerçant, profession libérale, agriculteur ou artisan, ...) et/ou bénévole (syndicale, associative) et/ou volontaire. Cette expérience, en lien avec la certification visée, est validée par un jury. Les certifications, enregistrées au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP), sont accessibles par la VAE.

La démarche VAE peut être entreprise par toute personne, quels que soient son âge, sa nationalité, son statut et son niveau de formation, ayant au moins trois ans d’expérience salariée, non salariée ou bénévole.

Où se renseigner ?

  • A la direction du personnel de votre entreprise
  • Aux délégués ou représentants du personnel dans l’entreprise.
  • Site : www.vae.gouv.fr

5- LA PERIODE DE PROFESSIONNALISATION

C’est un dispositif qui vise à favoriser le maintien dans l’emploi des salariés en contrat à durée indéterminée, par des actions de formation alternant des enseignements théoriques et pratiques.

Comment se déroule la formation ?
Les périodes de professionnalisation s’adressent aux salariés présents dans l’entreprise et titulaires d’un contrat à durée indéterminée. Elles visent plus particulièrement :

  • les salariés dont la qualification est insuffisante au regard de l’évolution des technologies et de l’organisation du travail ;
  • les salariés qui comptent vingt ans d’activité professionnelle, ou âgés d’au moins quarante-cinq ans et disposant d’une ancienneté minimum d’un an de présence dans la dernière entreprise qui les emploie ;
  • les salariés qui envisagent la création ou la reprise d’une entreprise ;
  • les femmes qui reprennent leur activité professionnelle après un congé de maternité ou les hommes et les femmes arrivant au terme de leur congé parental ;
  • les bénéficiaires de l’obligation d’emploi des personnes handicapées.

Où se renseigner ?

  • Service du personnel
  • Service formation de l’entreprise, représentants du personnel
retour haut de page
  • Siège MDEF
    • 24, rue Etienne Rognon
      69007 Lyon

    • Tél : 04 78 60 20 82
    • Fax : 04 78 60 07 91
Maison de l'emploi et de la formation de lyon
Tout le monde s'y retrouve